Réflexions critiques sur la diffusion en ligne

« Le premier confinement a amené des débats profonds dans le secteur culturel, et particulièrement dans les lieux de diffusion artistiques, lesquels ont défendu fortement le modèle de la co-présence œuvre-public, lui opposant le tout numérique.
La concertation Culture Live ! a dès le départ, rassemblé des professionnels néo-aquitains autour de ces questions fondamentales. La culture en ligne s’oppose-t-elle forcément à la culture in situ ? La période actuelle est-elle temporaire ? N’y-a-t-il pas dans le passé, des expériences de happening, dites live, qui ne présentaient pas déjà une nécessité d’apport du virtuel dans le réel ?
Faisant appel au chercheur universitaire Franck Bauchard, il a semblé nécessaire de reconstituer une archéologie des médias pour contextualiser cette période confinée de culture en ligne, de convier l’artiste Don Foresta pour témoigner de son expérience de création intégrant du numérique, de commencer avec les chercheurs de l’UBIC à observer les pratiques culturelles en ligne lancées sur le territoire, tout en se permettant un pas de côté pour observer ce qui se passait sur la scène anglo-saxonne… »

Archéologie des médias

Télégraphe de Morse (1837), collection historique de France Télécome, Cité des télécommunications de Pleumeur-Bodou, France.

1857 : cela fait maintenant une bonne dizaine d’années que les gens s’habituent à la circulation instantanée des messages autorisés par le télégraphe. Mais cette année-là, quelque chose de nouveau se produit : c’est la première réunion par télégraphe, elle réunit plusieurs dizaines de personnes réparties géographiquement dans un rayon de plus de 1000 kilomètres. Les commentateurs s’enthousiasment pour cette « télépresence » avant l’heure, on disait plutôt télépathie à l’époque, qui repose sur une sorte de « galerie de chuchotements » dont les potentialités à venir semblent infinies.

[Lire la suite en téléchargeant le document PDF]

Interview de Don Foresta

État de l'art

Regards sur le théâtre à distance en Grande-Bretagne
et aux États-Unis

Cela fait au moins 15 ans que la politique culturelle britannique s’attache à mesurer l’impact des environnements numériques sur les institutions culturelles. De nombreuses études ont été produites sur le sujet entre 2008 et aujourd’hui. Parmi la vingtaine de références existantes, nous avons choisi d’évoquer les résultats de deux études exemplaires.

[Lire la suite en téléchargeant le document PDF]

Consulter les autres articles du dossier la diffusion en ligne

Photo by Tanner Boriack on Unsplash

Retour sur la table ronde "La diffusion d’œuvres en ligne : études de cas dans le spectacle vivant"

Lors du 3ème Forum Entreprendre dans la culture en Nouvelle-Aquitaine qui s'est déroulé 100% en ligne les 12 et 13 novembre 2020, le service Numérique culturel a proposé une table ronde portant sur la diffusion des œuvres en ligne.

[Consulter l'article]

Visuel Culture Live


Culture Live

En mars dernier, la crise sanitaire a totalement bouleversé les systèmes de diffusion traditionnels, fondés essentiellement sur une coprésence œuvre et public. Les lieux d’expositions, les plateaux scéniques (festivals ou lieux physiques fixes) et même les compagnies artistiques se trouvent dans la nécessité de repenser cette relation au public. Certains, au vu de l’urgence, ont mis en place des diffusions en ligne provisoires, générant un fort débat dans le milieu professionnel entre les défenseurs de la coprésence, et ceux dits du distanciel.

[Consulter l'article]

Photo by Tiyas Ghosh on Unsplash


Diffusion en ligne : mise en pratique et expérimentations

En mars dernier, la crise sanitaire a totalement bouleversé les systèmes de diffusion traditionnels, fondés essentiellement sur une coprésence œuvre et public. Les lieux d’expositions, les plateaux scéniques (festivals ou lieux physiques fixes) et même les compagnies artistiques se trouvent dans la nécessité de repenser cette relation au public. Certains, au vu de l’urgence, ont mis en place des diffusions en ligne provisoires, générant un fort débat dans le milieu professionnel entre les défenseurs de la coprésence, et ceux dits du distanciel.

[Consulter l'article]